Publié par

Elvis has left the building… to cheat?

Les saisons de fitness se terminent, mais ne se ressemblent pas. Nous revenons tout juste de Las Vegas où nous avons participé au Fitness America Weekend, une importante compétition sur le plan international qui regroupe près de 500 athlètes. Habituellement, je trace un bilan de la saison, mais cette fois j’ai décidé de risquer gros en brisant un tabou et en critiquant ouvertement le jugement et le milieu du fitness.

En fitness, le discours officiel sur le travail des juges est souvent teinté d’un souci de rectitude politique. On mentionne qu’il s’agit d’un sport jugé, que le travail des juges est difficile, etc. En coulisse, le discours change et le ton monte, on parle de partialité, de favoritisme et même de tricherie systématique. Pendant longtemps, j’ai fait partie de ceux qui ne parlaient qu’en coulisse de peur que mes athlètes ne soient victimes de représailles. J’ai décidé de briser cette forme d’hypocrisie en faisant une sortie officielle contre la partialité des jugements, un cancer qui, conjointement avec les produits dopants, mine dangereusement le fitness.

Lors de la compétition Fitness America 2012, mes athlètes ont très bien performé, mais ne sont pas classées comme elles le méritaient. Jusqu’ici, je vous donne le droit de me traiter de vieux frustré grincheux qui est tout simplement un mauvais perdant. Mais, je vous invite à poursuivre votre lecture…

Je prendrai l’exemple d’une de mes athlètes, Laura Stevenson qui a terminé 4e dans la catégorie Figure moyenne. Certes, il s’agit d’un très bon classement lors d’une compétition de cette envergure, mais un classement qui m’a forcé à pousser ma démarche un peu plus loin. L’organisation de Fitness America a eu la gentillesse de fournir rapidement les pointages et les classements, ce qui m’a permis de recueillir des données pour faire une analyse statistique du jugement du panel des 6 juges. J’ai eu aussi l’opportunité de prendre quelques photos de l’évènement et des athlètes ce qui vous permettra de juger également (les photos ont été retouchées par Photoshop afin d’éclaircir l’image et aucune modification cosmétique n’a été effectuée permettant d’avantager une ou l’autre des compétitrices).

Commençons par les statistiques. J’ai eu recours à une analyse de coefficient de corrélation intraclasse (ICC) qui permet de donner un aperçu de l’accord entre les juges pour le pointage et donc le classement. Une valeur élevée d’ICC indique que les juges sont d’accord sur les scores alors qu’une valeur faible indique un désaccord. De façon très simpliste (et je risque de me faire reprendre par un statisticien là-dessus), plus le chiffre est bas, plus les variations sont causées par les juges et non par les athlètes. Pour la catégorie Figure moyenne, l’ICC se chiffre à 0.35, ce qui n’indique rien de bon pour le panel de juges. Si je trouve ici quelques munitions pour justifier ma frustration et ma sortie en règle, on pourrait me répondre que les juges n’ont pas toujours à être d’accord. Et c’est bien vrai, les juges peuvent être en désaccord sans qu’il n’y ait présence de partialité ou d’injustice. Passons alors aux photos…

Sur la première photo, vous pouvez voir le top 5 de la catégorie Figure moyenne. La compétition était relevée tant au nombre d’athlètes qu’au niveau de ces dernières. Avant de poursuivre, j’aimerais souligner que ma démarche ne vise pas à dénigrer aucune des athlètes, mais bien à mettre en évidence les failles d’un système désuet et malade. J’aimerais donc attirer votre attention sur la compétitrice qui a terminé 2e. Selon moi (et les critères de Fitness America), son physique représente davantage celui d’une modèle Fitness (moins musclée, plus grasse) que d’une figure (plus de masse musculaire, moins de masse grasse). J’ai indiqué les pointages donnés par les juges à chacune des compétitrices du top 5. Nous pouvons constater un écart de seulement 1 point entre la première place et la seconde alors que les 2 athlètes présentent des physiques très différents, principalement au niveau du tronc et des membres supérieurs. Vous pouvez avoir un aperçu de la différence de physique entre la 4e et la 2e place sur la seconde photo. Je vais me permettre d’indiquer les critères de jugement pour la catégorie figure provenant directement du site de Fitness America :

There’s one major difference between Ms Bikini and Figure competitors – body condition. Whie Ms Bikini competitors must have an athletic, shapely and sexy appearance, Figure America may be slightly muscular, have low body fat but still present a shapely look. Ladies who have a more natural muscular body would best compete in figure while those with a softer but still toned body best compete in Ms Bikini.

Où les choses prennent une tournure encore plus triste, c’est après la compétition où nous avons croisé un sympathique couple (3e photo), celui de l’animateur de la soirée et de la ravissante athlète ayant terminé deuxième. Au mieux, il s’agit d’un conflit d’intérêt apparent, au pire il s’agit tout simplement d’une supercherie douteuse.

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][slider_pro id=”4″]

Qu’il s’agisse d’une compétition de calibre international ou non, certaines règles devraient être instaurées et surtout, appliquées afin de mieux encadrer l’ensemble du processus de jugement. Voici quelques recommandations :

1)      Les juges ne doivent pas communiquer entre eux tant que le jugement n’est pas terminé

2)      Les juges devraient sièger de façon indépendante (espace minimal entre les juges).

3)      Si le processus de classement n’est pas comparatif et utilise un système de pointage, les critères d’évaluation devraient être clairement identifiés par des éléments quantifiables et facilement identifiables.

4)      Chaque panel de juge devrait passer un examen où des analyses statistiques permettent de déterminer si les évaluateurs s’accordent sur le jugement et surtout, s’ils évaluent adéquatement selon les critères établis. Chaque panel de juges devrait donc avoir une cote. Une cote minimale devrait être requise pour juger les évènements d’importance ou les évènements qui comportent des prix en produits ou en argent.

5)      Les juges devraient déclarer tout conflit d’intérêts apparent ou potentiel. Ces conflits devraient être inscrits conjointement à toute publication de classement.

6)      Si une organisation souhaite promouvoir un athlète en particulier, il devrait y avoir un prix subjectif accordé à un ou plusieurs athlètes, et ce, de façon indépendante du classement (un prix d’athlète le plus prometteur, etc.). Personnellement, je n’ai rien contre des organisateurs qui souhaitent avoir des têtes d’affichent précises pour promouvoir leur organisation. J’en ai lorsque cela influence qui gagne et qui perd.

Est-ce que je suis frustré? Oui. Est-ce que je chiale sur un classement que je trouve injuste? Oui. La question n’est pas là. Mais, est-ce que les organisations de fitness dont preuve de rigueur dans leur processus de jugement? Aucune d’entre elles n’a réussi à me convaincre en présentant un dossier crédible et pertinent en matière d’évaluation, de critères de jugement, de formation de juge et de données concluantes permettant de me convaincre de l’impartialité de l’ensemble de leur processus.

En terminant, je tiens à souligner les efforts de mes athlètes et surtout leur attitude et persévérance qui font en sorte que je souhaite encore faire partie de ce milieu. En espérant que vous saurez influencer un vent de changement positif et que les organisations de fitness ne prendront pas cet article comme une insulte, mais bien comme un désir de changement pour le mieux.

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

{{ reviewsOverall }} / 5 Utilisateurs (0 votes)
Pertinence0
Nouveauté0
Qualité0
Ce qu'ils ont dit Laisser votre commentaire
Order by:

Be the first to leave a review.

User AvatarUser Avatar
Vérifé
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laisser votre commentaire