Publié par Laisser un commentaire

Êtes-vous responsable de l’obésité?

Loin de moi l’idée de vous rabrouer les oreilles avec d’ennuyantes statistiques reflétant la problématique de l’obésité. Loin de moi également l’idée de lancer le blâme sur l’industrie alimentaire, plus particulièrement sur les méchantes boissons sucrées ou sur la malbouffe comme cause principale de l’obésité. Oui, je sais, il n’y a pas une semaine qui s’écoule sans qu’une publication scientifique ne paraisse en soulignant un lien quelconque entre l’obésité et les boissons sucrées et/ou la malbouffe.

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”]

Sommes-nous collectivement responsables de l'obésité?

Pourtant, lorsque je contemple une cannette de boisson gazeuse sur la tablette du supermarché, je n’engraisse pas. Lorsque je passe devant un comptoir de restauration rapide, je n’engraisse pas. Lorsque je vois mon voisin qui achète un paquet de 2 L de boisson gazeuse et qui s’enfile deux roteux bien graisseux sur le chemin du retour alors que son tour de taille pourrait abriter une famille de bébés kangourous, je ne peux que m’interroger sur ses motivations profondes. Pourtant, un tout autre débat se dessine : suis-je en partie responsable de sa condition et surtout des complications qui peuvent s’en suivre? Poussons la réflexion un peu plus loin…

Si un piéton se fait frapper par une voiture et que vous assistez à la scène sans réagir alors que vous savez quoi faire et que ce dernier décède on peut qualifier le tout de non-assistance à personne en danger (vous avez connaissance du danger, vous êtes en mesure d’agir, l’action d’assistance ne présente pas de danger pour vous). Lorsque je regarde mon voisin obèse faire une sélection alimentaire douteuse, je suis en mesure de lui porter assistance grâce à mon expérience, mes connaissances et mon expertise, je suis en mesure d’agir et mon action ne me met pas en danger (à moins que mon voisin décide de m’agresser avec violence).

Oui, je peux critiquer McDo, blâmer Coke, mais, c’est comme si je regardais le piéton mourir sur le trottoir en blâmant la vitesse ou l’alcool au volant tout en le laissant baigner dans sa marre ensanglantée. Je pense, et c’est mon humble opinion, qu’il faut pousser notre action plus loin que la critique facile de l’industrie alimentaire. En réalité, nous devons tous et chacun nous poser la question sur notre rôle collectif dans l’expansion alarmante de l’épidémie de l’obésité. Qu’avez-vous fait récemment pour y changer quelque chose? Concrètement, mis à part chialer sur les croquettes de poulet trop grasses, qu’avez-vous fait?

Alors que nous sommes rapides à critiquer l’industrie de la malbouffe et ses dérivées, nous nous complaisons assez facilement dans le développement d’un environnement hypokinétique (un terme fancy pour évoquer le sédentarisme, à essayer pour les joueurs de scrabble). Qui laisserait tomber sa télécommande? Qui laisserait tomber les ascenseurs et escaliers mécaniques pour de bons vieux escaliers? Qui laisserait tomber la laveuse pour une planche et un savon accoudé sur le rebord de la baignoire? Nous sommes les premiers à sauter sur les derniers avancements technologiques facilitant notre quotidien. Oui, d’un côté nous critiquons, mais, de l’autre, nous nous empressons d’encourager un mode de vie aux antipodes de l’activité physique.

Dans le fond, nous passons rarement de la parole aux actes dans le domaine de la lutte à l’obésité. Ce n’est pas en interdisant la malbouffe ou en la taxant que nous nous attaquerons à l’essence même du problème. La vitesse excessive et l’alcool sont réglementés et pourtant, beaucoup d’individus font fi des lois et causent de violents préjudices à de pauvres victimes innocentes. La nature même du problème se situe tant au niveau de l’individu que de la collectivité. Nous devons, tous et chacun nous responsabiliser et passer à l’action en aidant notre prochain. Je sais, ça fait clicher…

Cependant, si nous souhaitons arriver à des changements importants dans notre société en matière de lutte contre l’obésité, il va falloir que la société s’y mette, c’est-à-dire, vous et moi. Alors, qu’allez-vous faire de concret pour lutter contre l’obésité? Activez-vous, car nous payerons tous la facture d’ici peu.

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

{{ reviewsOverall }} / 5 Utilisateurs (0 votes)
Pertinence0
Nouveauté0
Qualité0
Ce qu'ils ont dit Laisser votre commentaire
Order by:

Laisser votre critique

User AvatarUser Avatar
Vérifé
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laisser votre commentaire

Laisser un commentaire