Publié par

Expert en nutrition et entrainement ou gourous ?

Gourou expert entrainement nutrition

Le créneau de l’entraînement et de la nutrition est extrêmement intéressant pour quiconque souhaite devenir un expert en nutrition et entrainement. On peut y gravir les échellons assez rapidement et ôser prétendre porter le titre de gourou assez aisément.
On les retrouve dans toutes les sphères de l’entraînement, du conditionnement physique général à l’entraînement d’élite. Que ce soit Josée Lavigueur ou Charles Poliquin, ils ont tous des points communs très forts et surtout des caractéristiques qui ne sont pas forcément mauvaises (si les gourous en conditionnement physique étaient tous mauvais, il y aurait une loi contre eux…). Le point fort qui m’intéresse le plus gravite autour de l’influence qu’ils exercent sur les adeptes du conditionnement physique. Ils exercent une telle force, consciemment ou non, que les gens finissent par croire, souvent bien avant de comprendre, les informations véhiculées. Vous me direz que tant que le message est bon, croire ou comprendre, peu importe. Et si le message n’était pas bon? Et si le gourou ne transcendait pas la perfection? La croyance devient alors un important outil de propagande bien malgré elle.
Personnellement, j’éprouve une certaine aversion pour les gourous, qu’ils soient élus par des milliers de partisans ou auto proclamés sur Internet. Pas parce qu’ils sont méchants, gentils, barbus, blonds ou qu’ils font beaucoup d’argent, rien de personnel je vous dis. Plutôt parce que l’effet gourou a la fâcheuse tendance d’embourber la masse dans un cercle très souvent vicieux de connaissances qui finissent par être tordues et éventuellement fausses. Et comme on y croit, on commence à tenter de justifier nos croyances par tous les moyens à notre disposition. Dans certains cas, ajoutez-y l’appât du gain et vous pouvez avoir de graves conséquences sur la santé mentale et physique de bon nombre de personnes.
Comment faire pour savoir si vous êtes sous l’emprise d’un gourou du conditionnement physique? Voici quelques symptômes:
1) Votre gourou ne se contente pas seulement d’avoir toujours raison, il ne peut simplement pas se tromper. Et s’il se trompe, c’était pour vérifier si vous suiviez…

2) lorsque quelqu’un contredit votre gourou, vous avez une réaction émotive souvent viscérale et démesurée. Votre réplique ne se base pas sur l’élaboration d’une réponse éclairée, mais prend plutôt la forme d’une attaque envers l’hérétique profanateur.

3) ce que votre gourou vous dit vous suffit. Pourquoi perdre sont temps en allant consulter des références qui ne feraient que renforcer les paroles remplies de vérité de l’être suprême? Pire encore, pourquoi perdre son temps en écoutant la voix de l’opposition? Restons dans notre cercle fermé et propageons la bonne parole afin de convertir et sauver de tous les malheurs les pauvres infidèles.

4) votre gourou ne s’appuie pas sur la littérature scientifique, il créer sa propre littérature scientifique plus pure et plus conforme à la vérité. Et vous trouvez cela brillant…

5) finalement, votre gourou tourne toute opposition en dérision et refuse d’entendre d’autres points de vue, sinon pour s’en moquer. Et ça vous amuse…

Ce qui est également problématique, c’est la relative facilité avec laquelle ces gourous peuvent se lancer dans différentes aventures avec le support indéfectible de leur masse de supporters. Le gros du travail de ces gourous se caractérise par la nécessité de trouver un thème “sexy” et accrocheur pour lancer “leur” nouveau courant. Bien souvent, ils vont s’inspirer de vieilles théories qu’ils vont tenter de revamper à la mode et de relooker avec un vent d’actualité. Un élément important de la démarche: s’assurer qu’il est extrêmement difficile de vérifier les effets ou les manifestations directs de leur théorie. Il ne faut pas oublier que l’on demande de “croire” et non de vérifier les théories avancées par les gourous. On vous parle de système lymbique, d’hormones, de contrôle psychomoteur génético-hormonal sans que les supporters ne puissent effectuer des mesures afin de vérifier le tout. Mais, on vous dit que ça marche et bien souvent on vous fournit quelques tests pour démontrer l’exactitude de la théorie. Sauf que les tests ne sont pas valides (lire bidons). Mais, quand on veut y croire, ça passe. Demandez des références scientifiques et on vous répondra soit que la science n’est pas en mesure d’y répondre ou on sortira la carte de la théorie de la conspiration, le lobby des scientifiques souhaitant vous cacher la vérité. Un courant gagne en popularité chez les gourous, celui de citer des études scientifiques. Cependant, si vous allez voir ces études, vous réaliserez qu’elles ne démontrent pas tout à fait la théorie, mais qu’elles traitent d’un sujet similaire, suffisamment similaire que si vous ne lisez que le titre, vous serez rassuré que la théorie est probablement vrai.

Le malheur dans toute cette histoire, c’est qu’il y a bien peu de gourous du conditionnent physique ou de l’entraînement qui soient réellement mal intentionnés. Probablement que les pires souhaitent faire de l’argent et que les autres souhaitent nourrir leur ego alors que le reste est convaincu d’aider la société. Ce ne sont pas ces personnages souvent mythiques qui sont à la source du problème. Ce sont ceux qui les suivent aveuglément. Pour moi, rien de plus agaçant et déconcertant qu’une personne qui boit les paroles d’une autre sans faire preuve d’un certain esprit critique. Surtout dans le monde de la physiologie de l’exercice où rien n’est simple et où il est facile de partir sur une bulle remplie de faussetés. Finalement, ce n’est pas d’écouter le gourou qui mène à l’erreur, c’est de s’oublier dans la croyance et éventuellement de s’y perdre qui finit toujours par être une nuisance…

{{ reviewsOverall }} / 5 Utilisateurs (0 votes)
Pertinence0
Nouveauté0
Qualité0
Ce qu'ils ont dit Laisser votre commentaire
Order by:

Be the first to leave a review.

User AvatarUser Avatar
Vérifé
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laisser votre commentaire